Histoire trolle

père castor, racontes-nous une histoire :note:
Attention, c'est un forum essentiellement role play et c'est donc votre trõll qui doit s'y exprimer, et non le joueur.

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Angel Ray
Stratège en Chef
Stratège en Chef
Messages : 22533
Enregistré le : mer. 27 avr. 2005, 18:49
Numéro de troll : 61480

Histoire trõlle

Message par Angel Ray » sam. 16 juil. 2005, 14:01

C'était un jour, il y a quelques temps.
Présentons d'abord les personnages:
il y a d'abord et avant tout Ru'thfert Princeragon. C'est un tomawak, il vient du clan des Mau Ykan. Ensuite, il y a Berber, le barbar, c'est un kastar. Le premier a rencontré le deuxième, et ils ont accompli toutes sortes d'actions de gloire entre eux. Puis vint le troisième, Humphrey, skrim de son état, à l'oeil acerbe et à la main rapide. Il s'est allié aux deux premiers quand il a compris qu'il n'était pas encore suffisament fort que pour battre un béhémoth tout seul.

Notre histoire commence il y a quelques Mundideys.
"On s'les gèle ici!" criait déjà depuis longtemps Ru'thfert à l'égard de Berber. Ce dernier était toujours la cible préférée de ses moqueries acerbes et de ses plaintes continues. Lorsque Ru'thfert avait choisi Humphrey pour se plaindre, il l'avait de suite regretté. D'ailleurs, il se rappelait encore la vitesse avec laquelle Humphrey avait piqué la dague qu'il passait dans son pagne et lui l'avait mise sous la gorge, l'air menaçant: "Toi, le criard, tu m'fiches la paix!" lui avait dit Humphrey de ses yeux verrons. Ru'thfert se rappelait avec une certaine ironie plus de la couleur des yeux du skrim, bleu azur glacial et rouge ardent démoniaque que de ce qu'il avait répondu. Mais depuis ce jour, lorsqu'il râlait, c'était à Berber qu'il s'adressait. Et Berber ne s'en plaignait jamais. Humphrey dans son coin avait continué à se boucher les oreilles quand le tom criait. "Saletés d'engeances du Feu, ils ne savent que se plaindre!!!" était une de ses pensées quotidiennes. Il se demandait d'ailleurs comment Berber supportait. Sa théorie était qu'il devait être un peu idiot. Trop d'estomac, pas assez de neurones. Pour sa part, Humphrey était peut-être moins fort physiquement que Berber, mais lorsqu'ils chassaient le gob' (et cela faisait plusieurs jours qu'ils étaient en manque), il avait rapidement remarqué que ses coups rapides, portés avec son arme favorite, étaient bien plus efficaces que les moulinets dans le vent que faisait Berbert.

Pourquoi Ru'thfert râlait-il, me direz vous? En fait, Ru'thfert râlait toujours. Le matin, quand il se levait, il râlait qu'il faille se lever. Lui aurait tant profité encore un peu de la douce peau de gob' qui lui servait de paillasse. Mais Humphrey était le chef, et c'est Humphrey qui lui faisait peur. Le soir, Ru'thfert râlait de devoir aller dormir, il se sentait tellemetn en forme, tellement reposé. Mais quand il voyait Humphrey, qui essayait péniblement de dormir quand lui composait une chanson au coin du feu, se soulever doucement et prendre un air menaçant, il était plus rapide que quiconque pour se jeter sur son lit. Le midi, il râlait de toujours avoir moins à manger dans son assiette que Berber et Humphrey. Berber mangeait tellement... Un jour il avait demandé à Humphrey pourquoi il était si maltraité, et on lui avait répondu: "parce que tu fais rien! à part chanter quand je veux dormir, à par râler quand je veux être tranquille, à par te plaindre! Tu m'exaspère! Si tu ne veux plus être maltraité, quitte le groupe!"
Et Ru'thfert s'en allait vexé. Car c'était une menace piégeuse. S'il quittait le groupe, il savait qu'il serait une cible facile pour les tribus trõlles canitrõllphages. Il savait que n'importe quel monstre plus malin que les autres pourrait le repérer, malgré qu'il était camouflé entre les branches des arbres. Il savait qu'il n'arriverait jamais, sans l'aide de Humphrey et de Berber à gagner son pain quotidien. Et ça le rendait triste.
Parfois, il regardait le sol et se disait en lui même: "Dieu du Feu, pourquoi tes enfants sont-ils si faibles? Pourquoi nous en veux-tu tellement? que t'avons nous fait pour cela?" et il ne recevait jamais de réponse.

Parfois, pendant que Berber et Humphrey fonçaient sur l'ennemi endormi dans une caverne, il avait bien essayé de les aider en lançant une boule de feu magique..
"Kahmaï Ya maï Ya" invoquait il et une puissante gerbe de feu jaillissait... et le monstre, alerté par tout le rafût était solidement campé sur ses pieds et bondissait face eux deux bourrins qui le chargeaient. Ce jour-là, Humphrey lui avait dit qu'il ne devait plus jamais les aider. Alors quand Berber et Humphrey chassaient le monstre, lui, Ru'thfert, il se contentait de tailler une kibrille qui trainait dans le coin. Un autre jour, il analysait les traces de pas qu'il croisait par terre. Deux jours plus tard, il jouait à saute-gnu après avoir dressé un animal de compagnie. Plus tard, il faisait un jeu de piste, tout seul.

Et pendant tout ce temps, Ru'thfert s'embêtait un peu. Puis, un jour, il aperçut un trõll isolé. Il ne l'avait jamais vu...
- Comment tu t'appelles? lui demanda-t-il
- Pardon? demanda l'autre trõll scruta les buissons autour de lui car il ne voyait personne
- Oups, excuse moi, lui dit Ru'thfert en sortant des fourrés. Je te demandais comment tu t'appelles?
- Je m'appelle Roitelet, et toi?
- Moi c'est Ru'thfert. Je suis un puissant magicien! se vanta le trõll.
- Ooooh lui répondit son nouvel ami. Ca tombe bien! Je cherchais justmeent un magicien! Voici pour toi. Il lui tendit un objet.. ça semblait être un rouleau de parchemin. Prends en soin, lui dit le trõll en regardant derrière lui. Je dois m'en aller maintenant... Avant qu'ils ne me rattrapent.
Il fit quelques passes magiques et un portail magique s'ouvrit devant lui, il fit un pas, et le franchit.

C'est à cet instant que Ru'thfert entendit des bruits dans les fourrés: "trouvez le! Trouvez le et tuez le!!" Pris de panique, il se camoufla, et vit arriver plusieurs trõlls. Ils pistèrent le sol, là où l'inconnu avait fait ce portail, mais celui qui semblait être le plus gros des poursuivants cria: "Il nous a échappé, nom de trõll! Le voleur! Et notre puissant sort secret! Le trésor de notre tribu!"

Ru'thfert, vous l'imaginez, était curieux... il comprenait que c'était sans doute ce qu'il avait dans les mains qu'on recherchait... et il jubilait. C'était un "puissant sort". Peut être que s'il parvenait à comprendre le secret qu'il transportait, il deviendra si puissant que Humphrey et Berber reconnaîtraient sa valeur. Peut être qu'il arrêterait de se plaindre! Peut-être, mieux, deviendrait-il le chef de son groupe, place qui lui revenait de droit!

Il passa cinq semaines à essayer de comprendre les mystères du parchemin. Il n'y comprenait pas grand chose. En plus, comme il devait agir en secret, pour ne pas qu'un de ses deux compagnons ne le découvrissent, il n'avançait pas vite dans son apprentissage.
Un jour, Berber revint plus tôt que d'habitude et le vit occupé avec le parchemin. Pas le temps de le cacher, voilà que Berber, rapide comme l'éclair, l'avait déjà en main: "cé koi?" "Euuh, c'est une recette de cuisine" dit Ru'thfert, confiant.
"C'est bon?" demanda Berber
"Oh oui très bon" il venait de dire une bétise, car Berber l'avala d'un seul coup. "burps"
"Oh oui, j'me sens léger, j'me sens pousser des ailes! Cété bon! miaäam" rota Berber.

Ru'thfert sombra dans la mélancolie après cet épisode. Mais plus tard, il s'aperçut... qu'il n'avait peut être pas été inutile de lire tant de fois le parchemin. Il remarqua un jour qu'il faisait cuire son repas qu'il l'attrapa dans sa main... alors qu'il ne s'était pas levé pour prendre sa brochette. Aucun de ses compagnons n'avait remarqué, ils étaient trop occupé à se goinfrer. Plus tard, il remarqua qu'il était capable de prendre l'arme de Humphrey pendant son sommeil, sans bouger... "Hééé j'suis magicien!"

C'est à ce moment là, quand tout va trop bien, que les choses commençèrent à aller plus mal. D'abord, Humphrey attrapa la peste. Tout de suite, Berber voulut goutter... et tomba malade aussi en mordant un bout de l'épaule d'Humphrey. Ru'thfert lui restait éloigné, il ne voulait pas tomber malade. Il évitait ses anciens compagnons, et se servait de ses nouveaux pouvoirs magiques pour manger, de loin. Aucun des deux ne lui demanda rien, ils étaient trop mal en point. Plus tard, Ru'thfert grâce à son nouveau pouvoir put voler un parchemin dans la besace d'un puissant monstre dont il croisa le chemin dans la forêt. il le lut et appris un autre sort, qui lui permettait de faire "boum" et de brûler tout ce qu'il y avait autour de lui. C'est là qu'il remercia son créateur: "Oh merci Dieu du Feu de m'avoir permis de devenir le plus puissant de nous trois."
Et les jours passaient, et tout allait bien. Ru'thfert devenait l'ami des mouches et il s'occupait de moins en moins d'aider ses amis, eux qui l'avaient si malmenés auparavant.
Puis, un jour, il mourut. PAf, comme ça. Un jour il vivait, il fit un pas, il ne vivait plus. Humphrey et Berber furent bien triste de devoir assister à la régénération de leur camarade: c'était un spectacle bien triste à voir. Ils pleurèrent pour lui, criant sur tous les toits: qu'était idiot le trõll qui avait laissé trainé son balrog à cet endroit. Mais il n'y avait personne pour les entendre. Le Balrog avait tout ravagé, Ru'thfert compris, avnat de s'en aller.

Quand enfin, quelques heures plus tard, Ru'thfert revint à la vie, ils furent heureux de son retour, mais lui fit dédaigneux: "écoutez, bâtards, vous avez toujours pris le meilleur pour vous, mais maintenant c'est mon tour d'être le chef: pendant que vous aviez la peste, j'ai appris de puissants pouvoirs magiques, appelez moi maître!" Et là, Humphrey lui planta son épée en pleine gorge. Berber n'avait rien compris. "Je savais pas que la régénération rendait fou" disait Humphrey, pendant que Berber demandait "ça se mange?" "Non Berber..." "oh dommage"
Et ils continuaient leur chemin à deux.

La morale de l'histoire? y en a pas. Ou alors si? Je sais pas :) en tout cas je me suis bien amusé à écrire, c'est ce qui compte, non ;)
Angel Ray - 61480
Image

Avatar du membre
Zenol
Webtrõller
Webtrõller
Messages : 903
Enregistré le : mar. 17 mai 2005, 18:13
Numéro de troll : 0
Localisation : Isère(38)
Contact :

Message par Zenol » sam. 16 juil. 2005, 14:16

........ :angry7: Tu peut pas changer la fin, elle me plait pas .......
[center]Image[/center]
[center]Brûlé, brûlé flàmé étérnél![/center]

Avatar du membre
nektarfl
Habitué reconnu
Habitué reconnu
Messages : 2944
Enregistré le : mer. 18 mai 2005, 23:06
Numéro de troll : 0
Localisation : Pommeuse (77)
Contact :

Message par nektarfl » sam. 16 juil. 2005, 14:32

Zenol a écrit :........ :angry7: Tu peut pas changer la fin, elle me plait pas .......
tu ne veux tout de même pas ne fin dans le genre, ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants!!!!
MacPro bi-Quadcore 2,26Ghz mev:8Go HD:640Go
21ème membre team macbidouille RC5-72
proverbe shadock : "c'est à force de rater qu'on finit par réussir!!"
nek'tar-fl (59030) - copains de belgarion

Avatar du membre
Angel Ray
Stratège en Chef
Stratège en Chef
Messages : 22533
Enregistré le : mer. 27 avr. 2005, 18:49
Numéro de troll : 61480

Message par Angel Ray » sam. 16 juil. 2005, 14:37

Zenol a écrit :........ :angry7: Tu peut pas changer la fin, elle me plait pas .......
moi j'l'aime bien ;)
et puis, euh, t'inquiète einh, même si t'apprends pleins de sortilège, on te tuera pas ;)
Angel Ray - 61480
Image

Avatar du membre
Zenol
Webtrõller
Webtrõller
Messages : 903
Enregistré le : mar. 17 mai 2005, 18:13
Numéro de troll : 0
Localisation : Isère(38)
Contact :

Message par Zenol » sam. 16 juil. 2005, 15:23

J'aurais préférer :
Alors ils se mirent a jenoux devent le Grand Mage, qui leur imposat de devenir leur serviteur pour léterniter. En compenssasion de leur obéissence, ils furent délivrer de toute maladie et toute soufrence. Le Premier mage, comme il se fait appeller, gouverna le Hall pendent de nombreux scièlces.
[center]Image[/center]
[center]Brûlé, brûlé flàmé étérnél![/center]

Grol

Message par Grol » sam. 16 juil. 2005, 18:10

moi je la trouve super ton histoire
ca te dérenge si je l a copie pour rajouter un perssonage
un durakuir dsl mais tu n en as pas mis snif..snif..snif..
je suis triste

Avatar du membre
Zenol
Webtrõller
Webtrõller
Messages : 903
Enregistré le : mar. 17 mai 2005, 18:13
Numéro de troll : 0
Localisation : Isère(38)
Contact :

Message par Zenol » sam. 16 juil. 2005, 18:13

Angel Ray! Remplace le Tomahowk par un Durak, comme sa tout le monde sera content :D
[center]Image[/center]
[center]Brûlé, brûlé flàmé étérnél![/center]

Grol

Message par Grol » sam. 16 juil. 2005, 18:20

non pas la peine il ajoute un autre perso et il modifie un peu l histoire par ce que l autre race si il y en a dans la guilde ils ne seront pas tres content

Avatar du membre
Zenol
Webtrõller
Webtrõller
Messages : 903
Enregistré le : mar. 17 mai 2005, 18:13
Numéro de troll : 0
Localisation : Isère(38)
Contact :

Message par Zenol » sam. 16 juil. 2005, 19:10

Ne tinkiète pas, tout les tomahowk seront content de cette modification :666:
[center]Image[/center]
[center]Brûlé, brûlé flàmé étérnél![/center]

Invité

Message par Invité » sam. 22 juil. 2006, 02:49

J'aime bien cette histoire, et il y a surement d'autres anecdotes sur les tribulations de ce petit groupe.

Angel ! au boulot, on en veux plus.

Répondre